Les cinq piliers de l’Islam

Les fondements de l’Islam sont cinq.

C’est à dire quand une personne est musulmane, elle doit respecter ces cinq piliers qui sont :


1- ACHAHAD ( la profession de foi). Cela veut dire qu’il faut dire « ACH’HADOU ANNA LA ILAHA ILLA ALLAH WA ACH’HADOU ANNA MOHAMMAD RASSOULOU ALLAH » ce qui signifie : Il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah et Mohammed est Son messager (prophète). Cela veut dire qu’un musulman ne doit adorer qu’un seul Dieu (ALLAH) et ne lui rien associé et reconnait que MOHAMMAD ( le dernier des prophètes) est le Prophète des musulmans.

2- SALAT ( la prière) : Un musulman doit accomplir cinq prières par jour. Chaque prière ne prend que quelques minutes.
La prière de l’aube c’est AL FAJR.
La prière de la mi-journée c’est ADOHR
La prière de l’après-midi c’est AL ÂSR
La prière du coucher de soleil c’est AL MAGHRIB
La prière de la soirée c’est AL ÎCHA
Il est important pour le musulman de respecter les horaires de prières. Mais quand on va à l’école on n’a pas la possibilité de faire sa prière à l’heure. Il est alors possible de regrouper certaines prières ensembles. N’hésite pas à demander à tes parents ou à ton IMAM, ils pourront te renseigner à ce sujet.
Ce sont là les prières obligatoires. Mais un musulman peut aussi faire d’autres prières qui ne sont pas obligatoires.
La prière du vendredi (SALAT AL JOUMOU’Â) possède un caractère particulier car elle doit être faite en groupe. Elle est dirigée par un imam. Il est important de noter que la prière en groupe (surtout à la Mosquée) à plus de valeur que la prière individuelle.
La prière c’est le moment où on est en lien direct avec Dieu. Tu peux lui demander ce que tu veux tant que cela reste permis.

3- AZZAKAT ( l'aumône ) : C’est la solidarité entre les riches et les pauvres. En Islam, on considère que la richesse est un don de Dieu. Ce don-là, il faut le partager avec ceux qui sont dans le besoin. Une fois par an, le musulman doit donner une partie bien précise de son argent aux pauvres. Ce don, il s’appelle AZZA KAT. Le musulman peut aussi donner plus s’il le souhaite (et cela s’appelle l’aumône ou SADAKA)

4- ASSYAM ( le jeune du mois de Ramadan) : C’est obligatoire pour tout musulman qui atteint l’âge de la puberté. Jeuner le mois de Ramadan, cela veut dire ne pas manger et ne pas boire du lever du soleil jusqu’au coucher pendant tout le mois de Ramadan. Le jeune permet au musulman de purifier son corps et son esprit.
Mais en Islam, il y a certains cas où le musulman peut manger par exemple quand il est malade, en long voyage. Dans ce cas il doit jeuner après le mois de Ramadan le même nombre jours qu’il a mangé.

Pour que le jeune soit accepté par Dieu, le musulman doit aussi observer un meilleur comportement pendant le Ramadan. C'est à dire ne pas mentir, ne pas prononcer des insultes. Il doit aussi être généreux, lire le Coran quotidiennement. Car ne l'oublions pas, le Coran est descendu pendant le mois de Ramadan.

5- HAJJ ( le Pèlerinage à la Mecque) : Le Pèlerinage à la Mecque est obligatoire une fois dans la vie de chaque musulman qui en a les moyens physique et financier. C’est-à-dire celui qui est en bonne santé et qui a l’argent pour faire ce voyage. La saison du HAJJ correspond au douzième mois du calendrier musulman qui s’appelle DOU ALHIJJA

 Le Coran :                                                                                 

Le Coran est la parole de Dieu révélée à son dernier Messager MOHAMMAD (paix et salut sur lui) par l’intermédiaire de l’ange Gabriel. Il est le seul texte révélé conservé totalement en état sans aucune altération, et ce depuis sa révélation jusqu’à ce jour. Il est un miracle éternel de science et d’éloquence. Les preuves littéraires, scientifiques ou spirituelles dressées jusque-là par les savants spécialistes, prouvent qu’il provient sans aucun doute de Dieu (Le Sage et Connaisseur des Secrets) et qu’il est valable pour toute époque et pour tous les hommes. 

Dieu dit dans le Coran : « Nous leur montrerons Nos signes dans les horizons et en eux-mêmes jusqu’à ce qu’il leur devienne manifeste que c’est la vérité »[2].
Et dans un autre verset : « Que ne soumettent-ils donc le Coran à une profonde étude ? Et s’il provenait d’autre que Dieu, ils y trouveraient certainement des contradictions abondantes ».[3]

 La Sunna :       

Le HADITH rapporte les actes ou parole du Prophète Muhammad (paix et salut sur lui), ainsi que des actes ou paroles d’autres personnes qui ont eu lieu en sa présence sans entraîner de réactions de rejet de sa part.
L’ensemble des HADITH représente un recueil de traditions qui constitue la SOUNNA (le chemin) du Prophète. Les HADITHS ont été rapporté par les compagnons du Prophète, c’est-à-dire ceux qui étaient présents quand il a dit ou fait quelque chose. Contrairement au Coran, on trouve plusieurs recueils de HADITH.